Spread the love

Ce n’est plus apparemment un souhait mais plutôt devenu le plus grand combat de TSHISEKEDI : la révision constitutionnelle.Dans ce combat, le Chef de l’État semble avoir des adeptes, et non de moindre.Le cas de Patrick Muyaya Katembwe, ministre de la communication et porte-parole du gouvernement sortant, Sama Lukonde II.Patrick Muyaya, a exprimé aussi son vœu de voir l’actuelle constitution être modifiée.Selon lui, elle ne répond pas aux réalités congolaises.”La constitution que nous avons doit être mise à jour parce que c’est une constitution post-conflit. Aujourd’hui nous avons eu des cycles électoraux successifs notamment une alternance qui va vers la consolidation de la démocratie. Donc ici nous devons faire des réajustements, notamment sur la question de fonctionnement des provinces, l’efficacité des assemblées provinciales”, a-t-il dit.Pour Patrick Muyaya Katembwe, seul le président de la République passera clairement le message au moment opportun.”Le Président de la République, le moment venu, communiquera de manière très claire et il y a l’idée d’une commission parce qu’il faut réunir les congolais de plusieurs couches qui viendront faire une réflexion froide et vous pouvez compter sur nous parce que nous avons un sens de recevabilité que personne ne peut méconnaître qui fait que à chaque étape nous venons dire ce qui est fait.”, a poursuivi Patrick Muyaya.La révision de la constitution étant un besoin du peuple, il n’est pas donc question de brouiller la route pour des inquiétudes politiques et des peurs subjectives. Cette même vision est partagée par certains politiciens mais avec des légères divergences dans les détails alors que d’autres restent sceptiques quant à ce.Batra TSHILUMBA

Views: 23

You May Also Like

More From Author

+ There are no comments

Add yours