Spread the love

Le 17 mai est un jour férié en République démocratique du Congo, commémorant l’entrée de l’AFDL et la prise de pouvoir à Kinshasa en 1997, marquant ainsi la fin de la dictature de Mobutu durant 32 ans.

La députée provinciale Mme Edith Kanefu Bahati, élue sur la liste de l’UDPS, considère que cette date est historique car elle a marqué le retour à l’identité congolaise après 26 ans sous l’appellation de Zaïre. Cependant, elle estime que l’arrivée de l’AFDL a libéré le pays de la dictature de Mobutu, mais a par la suite entravé la progression vers la démocratie, la transition de 7 ans ayant déjà éloigné le pays de la dictature.

Elle pointe les difficultés rencontrées depuis la prise de pouvoir du leader de l’AFDL, Laurent-Désiré Kabila, assassiné quatre ans plus tard, laissant le pays en proie à des conflits persistants.

« Au final, les Congolais ont fini par donner raison à l’UDPS qui a toujours prôné la lutte non violente et la conquête du pouvoir par des moyens pacifiques.En effet, la violence engendre la violence. Face à la multiplication des groupes armés succédant à l’AFDL, je crois être en mesure d’affirmer qu’elle n’est pas un exemple à suivre » a indiqué l’ambassadrice de l’éveil de conscience, un surnom bien mérité, en raison de son intervention visant à renforcer la capacité des jeunes filles, des mères et des garçons à s’impliquer activement dans le développement communautaire.

L’honorable Edith Kanefu Bahati affirme que l’UDPS représente le concurrent démocratique le plus fort en RDC et que ses idéaux correspondent aux aspirations du peuple congolais.

« Vous savez tous à quel point l’UDPS, mon parti, était engagé à faire émerger un nouvel ordre institutionnel plus légitime. Je pense qu’à l’époque, il y avait une telle lassitude que le peuple était prêt à applaudir n’importe quel fils du pays qui le libérerait d’une dictature interminable de 32 ans, ayant plongé le pays dans le gouffre. Normalement, l’UDPS aurait déjà accédé au pouvoir avant l’avènement de l’AFDL si l’ordre démocratique était respecté », a souligné celle qu’on appelle « Maman Molakisi par sa base de Limete et d’ailleurs à Kinshasa.

Fille aînée de l’opposition en RDC, l’UDPS a longtemps préconisé une approche non violente pour l’accession au pouvoir , avant d’y parvenir en 2019, 21 ans après l’arrivée de l’AFDL, grâce à sa persévérance.

Views: 47

You May Also Like

More From Author

+ There are no comments

Add yours