Présidentielle en RDC : Katumbi et Fayulu invitent la CENI à faire preuve d’indépendance comme celle du Libéria

Spread the love

En République Démocratique du Congo, quelques figures de la classe politique n’ont pas manqué de commenter les résultats de l’élection présidentielle au Liberia qui ont donné vainqueur l’opposant Joseph Boakai, âgé de 78 ans.

Pour Moïse Katumbi, Georges Weah, président en fonction et candidat malheureux a fait preuve de grande maturité politique en respectant la volonté du souverain primaire exprimée dans les urnes.

Le candidat n°3 à l’élection présidentielle du 20 décembre prochain souligne que le Liberia doit servir d’exemple à la République démocratique du Congo.

«Je salue l’élégance et le fair-play de mon frère, le Président George Weah qui fait preuve d’un grand sens de l’Etat et des responsabilités en respectant la vérité des urnes.Mes félicitations au nouveau Président élu, Joseph Boakai. Le Libéria doit être un exemple pour la RDC» , a réagi Moïse Katumbi, candidat n°3 à l’élection présidentielle du 20 décembre en RDC.

Pour sa part, Martin Fayulu dont la défaite à l’élection présidentielle de 2018 reste encore dans sa gorge, salue l’indépendance manifestée par la centrale électorale libérienne tout en s’inclinant devant le fair-play de Georges Weah, candidat malheureux.

«Qui a dit qu’en Afrique un président en exercice n’organise pas les élections pour les perdre? Je salue l’indépendance, la transparence, l’intégrité et le courage de la Commission électorale nationale du Liberia. Je salue également le fair-play du président George Weah. Que l’exemple du Liberia serve de leçon à d’autres pays/dirigeants», a fait savoir le Président de l’Ecidé.

Il sied de noter que les résultats publiés vendredi par la commission électorale, après des votes dans plus de 99% des bureaux, donnent 50,89% à Joseph Boakai, 78 ans, et 49,11% à Georges Weah.

En dépit de la contestation des résultats aux premières de leur publication, Georges Weah a calmé les esprits en acceptant sa défaite.

Dans un message adressé à la nation, Georges Weah a déclaré ce qui suit : «Le peuple libérien s’est exprimé et nous avons entendu sa voix. Monsieur Joseph Boakai est dans une position de leader que nous ne pouvons pas dépasser. Je vous invite (peuple) à suivre mon exemple et à accepter le résultat des élections. Notre heure reviendra en 2029 ».

Daniel Kambowa/nzadinews.net

Visits: 286

You May Also Like

More From Author

+ There are no comments

Add yours