Spread the love

Il est l’un des rares et braves personnes à pouvoir dire “Non” à Willy Bakonga Wilima, ministre d’État, ministre de l’enseignement primaire, secondaire et technique et Carine Kabututu pour la cacophonie créée par les deux anarchistes à Éduc TV.
Apo Ipan, parce que c’est de lui qu’il s’agit a déposé le jeudi 14 Janvier sa démission pour des convenances personnelles en réaction au dernier arrêté de Bakonga qui s’illustre au grand jour à saboter la gratuité de l’Enseignement et Éduc TV, chaîne faisant la promotion de cette œuvre de Félix Antoine Tshisekedi.

“Bien qu’évocant des raisons personnelles pour sa démission, Apo Ipan après avoir plusieurs fois prodigué des sages conseils dit également non au dernier arrêté de soit disant régularisation des membres de EDUC TV de Willy Bakonga qui sabote la gratuité de l’Enseignement.” a souligné un agent d’Educ TV ayant gardé l’anonymat.

Cette chaîne de l’État est gérée depuis l’avènement de Willy Bakonga Wilima à l’EPST comme une de ses écoles privées.
L’engagement se fait comme dans l’antiquité sans respect d’aucune norme des lois du travail.
Sa collaboratrice, nommée, à la tête de cette institution étatique d’éducation, a transformé la chaîne en un club d’amis.
Elle se fait entourer de ses taupes récupérées en majorité à Raga ou autres chaînes à tendance FCC au détriment de ceux recrutés par mérite depuis la genèse de la chaîne.
Situation décriée par les derniers agents qui malheureusement ne peuvent rien faire vu que cette injustice est si pas cautionnée mais faite à la barbe du minetat Bakonga.

L’une de plus grandes bourdes de Bakonga et sa protégée à Éduc TV reste la signature de l’arrêté fantaisiste de décembre dernier où dans un amateurisme notoire, Sieur Bakonga a prouvé à la face du monde son degré de médiocrité.

Apo Ipan, nommé dans le nouveau comité de gestion de la chaîne EDUC TV, par le même arrêté teinté d’irrégularités a refusé de cautionner cette entorse faite sciemment contre les lois de la république.

“Sa démission est un refus d’un patriote qui refuse de cautionner une incompétence criante et des manquements dans la gestion de la chaîne EDUC TV” a déclaré Fanfan Bitangilay journaliste sportif écarté de l’arrêté.

« Rares sont des congolais qui démissionnent. La culture de démission reste dans les personnalités des grands esprits, de respectabilité, d’honneur. Monsieur Apo Ipan en fait partie ; nommé il y a peu, juste une année dans le comité de gestion de la télévision thématique de l’EPST EDUC TV, vient de jeter l’éponge, par la simple raison de son honneur et refuse de cautionner une incompétence criante et des manquements dans la gestion de EDUC TV» lit-on dans cette mise au point.

Aussi, certains analystes pensent que ce chevronné de la presse congolaise pose cet acte inédit dans la presse pour en savoir davantage sur les révélations accablantes dont est accusé le Minetat de l’EPST.

Ce patriote hors pair invite l’IGF à jeter un regard attentionné dans cette chaîne, mutée sans transition, en service public de l’Etat, dont la gestion témoigne d’une opacité indicible confirme Franck Mubeneshay.

Dans le même chapitre, un des membres du collectif des vraies NU écartées d’Educ TV pour avoir décrié ce désordre bien orchestré annonce la tenue d’un point de presse de vérité le mercredi 20 Janvier prochain.
Résolument, ce dossier est loin d’être clos.Bakonga est sûrement mal barré…

Shashu Yenga/nzadinews.net

By admin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

nzadinews.net

GRATUIT
VOIR