25 janvier 2022

nzadinews.net

Nous sommes simplement les meilleurs

Le Lualaba : Il n’y a pas plusieurs manières de dire le droit

Spread the love

Par Papy Tamba, Le confident de Dieu le Père

Le droit de la défense violé, une mise en accusation d’un gouverneur de province irrégulière et illégale. Ce sont des éléments substantiels qui OBLIGENT à la Cour Constitutionnelle de réformer une décision inique.
En face, sans rencontrer cet argumentaire, ils demandent à la Cour Constitutionnelle de se déclarer incompétente.
Une cour subalterne ?

D’abord, quelle est l’institution habilitée dans notre pays pour traiter des matières qui violent la constitution ?
Ensuite, les avocats de Fifi MASUKA peuvent-ils nous brandir un seul cas de jurisprudence, où la cour constitutionnelle s’est-elle déjà déclarée incompétente pour des faits similaires ? Enfin, quelle est la compétence de la Cour Constitutionnelle pour qu’elle se déclare incompétente dans une matière où elle est la seule institution habilitée à trancher un quelconque différend ?

Puisqu’en face du gouverneur Richard MUYEJ MANGEZE MANS il n’y a aucun argument qui tient, l’embarras de la Cour Constitutionnelle qui tarde à se prononcer est compréhensible. Mais c’est aux juges constitutionnels d’assumer leur rôle devant l’histoire.

Pour rappel, devant des évidences de son innocence, Ponce Pilate avait avoué qu’il ne voyait rien de coupable en Jésus-Christ. Il a même proposé une sentence de le flageller pour calmer la clameur publique, mais dans le but inavoué de ne pas confirmer la peine de mort prononcée abusivement à son encontre. Mais il a fini par laver ses mains…

Luc 23: 4 : Pilate dit aux principaux sacrificateurs et à la foule: Je ne trouve rien de coupable en cet homme.

Mais comme indiqué précédemment, la suite est connue : Il a quand-même confirmé sa condamnation à mort, pour satisfaire aux intérêts politiques. Est-ce sera le cas avec la Cour Constitutionnelle ?

Le professeur Dieudonné KALUBA peut se rappeler qu’il enseigne le droit à l’université. En plus de cela, il a une longue carrière d’avocat. En tant que tel, il a vraisemblablement assisté à des cas où des innocents ont été injustement condamnés, ce qui affecte sensiblement la carrière d’un avocat. J’ai encore en mémoire les déclarations de l’avocat de Christian RANUCCI, qui assistait impuissant à la mort de son client qu’il croyait profondément innocent. Le président Dieudonné KALUBA peut encore avoir sa conscience.

Dans ma dernière publication à ce sujet, j’ai cité Coluche qui a décrit deux formes d’avocats: ceux qui connaissent le droit et ceux qui connaissent les juges. Sauf qu’ici, nous parlons de la plus haute cour, qui ne peut se permettre aucun scandale, au risque d’affecter les générations futures… La révolution du monde a connu la participation des juges courageux, sinon les noirs seront encore des esclaves jusqu’à ce jour.

“Depuis le paradis, Papy TAMBA

Vues : 22

nzadinews.net

GRATUIT
VOIR