Spread the love

Kinshasa, le 11 mai 2024 Le cadre permanent de concertation de la femme congolaise a animé une séance d’évaluation du processus électoral en République démocratique du Congo avec les femmes candidates aux élections législatives du 20 décembre 2023, au centre Saint Pierre Claver de Gombe à Kinshasa.

Au cours de cette rencontre, cette structure engagée dans la promotion de la femme à la vie politique, a tenu à encourager les femmes candidates non élues à ne pas baisser les bras, prendre courage et continuer leur combat.

«On a perdu juste un combat, pas la guerre, nous reprenons courage et nous continuons. CAFCO se dit oui aux postes nominatifs si on a pas été massivement élues. Mais il y a des postes nominatifs, il faut continuer à pousser. On est en face d’un leadership masculin qui s’impose à tous les niveaux. On se dit tout n’est pas perdu, aujourd’hui une femme a été nommée première ministre et nous les femmes ça doit nous redorer la force pour dire comment nous nous battons pour la soutenir en amont», a dit Grâce Lula Hamba, Coordonnatrice ai du CAFCO

A cette occasion, cette structure plaide auprès des autorités congolaises et à la centrale électorale pour la promotion de la femme congolaise en matière d’élections pour sa participation aux institutions politiques.

«Le président de la République a dit lui-même dans un des discours que le visage politique congolais est masculin, il faut petit à petit rééquilibrer, amener aussi plus des femmes au niveau des institutions. Nous avons lancé des alertes pour démontrer que il n’y a pas d’équilibre par rapport aux élections qui ont été organisées(…)», ajoute-t-elle.

C’est ainsi que Gracia Lula exige que les femmes n’ayant pas été élues lors des récentes élections bénéficient des nominations au sein des différents postes des institutions.

«Nous remettons sur la table des discussions, la question de la participation politique de la femme, le Congo est pour nous tous, pour les hommes et pour les femmes», a conclu la coordinatrice a.i du CAFCO.

Il faut signaler ce plaidoyer est mené dans le cadre du projet «Engagement politique des femmes et jeunes pour l’émergence d’un leadership politique à la base», dans 10 provinces de la RDC avec l’appui de Open Society Africa.

Views: 22

You May Also Like

More From Author

+ There are no comments

Add yours