CAN Côte d’Ivoire 2023 : retour sur l’épopée du parcours de combattant des Léopards de la RDC

Spread the love

Le rêve des Léopards à la CAN en Côte d’Ivoire n’est pas encore à son terme. Qualifiée en demi-finale après avoir surclassé la Guinée en quarts (3-1), la RDC signe son grand retour sur le continent.*Une 6ème qualification à ce stade dans l’histoire footballistique de la RDC à la CAN après la dernière qui remonte à neuf ans, en 2015 en Guinée Équatoriale.Ce grand retour au premier plan des Léopards (une première dans l’actuel format à 24 nations), dans le carré de la crème du football africain dans cette prestigieuse compétition de la CAF n’est pas un fait du hasard. C’est le résultat de l’expression d’une volonté politique sous le leadership du Président de la République et Chef de l’Etat, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo matérialisée par un management professionnel de l’équipe nationale au niveau du Ministère des Sports et Loisirs sous l’impulsion du Premier ministre et Chef du Gouvernement, Sama Lukonde Kyenge.Sur le terrain, pour arriver à toutes ces performances haut de gamme, il fallait aussi un travail triangulaire de fond : l’expertise d’un coach pragmatique, Sébastien Desabre ; le strict respect, par le Ministre des Sports et loisirs, François-Claude Kabulo Mwana Kabulo des exigences modernes de management des sélections nationales et, enfin, la mise à disposition auprès des Léopards des nerfs de la guerre avec l’implication personnelle du Président de la République et Chef de l’État, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo.Nommé en août 2022, Sébastien Desabre, le technicien français, en succession de l’Argentin Hector Cùper de triste mémoire, celui-ci hérite d’une sélection en perdition complète, sans âme au bilan calamiteux : zéro point après deux journées des éliminatoires. Sept mois plus tard, Sébastien Desabre réussit une spectaculaire métamorphose des Léopards en bénéficiant des marques de sollicitude d’un ministre très attentionné, François-Claude Kabulo Mwana Kabulo qui venait, dans l’entre-temps, de prendre les rennes de ce délicat portefeuille ministériel passionnel, un certain 23 mars 2023. C’est _”l’homme de la situation, le ministre idéal, l’homme qu’il fallait”_ dans l’opinion nationale. Il avait donc fait le bon choix, celui qui passe pour le moment pour le parrain de hauts faits sportifs et du présent succès des Léopards, le Président Fatshi-Beton, en nommant François-Claude Kabulo Mwana Kabulo, Ministre des Sports et Loisirs. C’est alors que le nouveau patron du Mouvement olympique et sportif national, en journaliste sportif chevronné à la réputation légendaire, met tout son savoir-faire et sa précieuse expérience au service des Sports et Loisirs.C’était tout un tournant décisif pour l’avenir des Sports congolais en général et de son football en particulier.Tout est allé si vite sous le leadership éclairé et la nouvelle vision Fatshi des Sports avec clef en mains, les IXèmes Jeux de la Francophonie à Kinshasa avec en prime la construction, la réhabilitation et la modernisation des infrastructures et installations sportives. Le football en profite aussi pour s’assurer de sa qualification à la présente CAN Côte d’Ivoire 2023.Des orientations précises en rapport à la vision Fatshi du football sont transmises aux parties prenantes : les dirigeants de la FECOFA, le sélectionneur-Manager et membres des différents staffs afin d’asseoir une méthodologie nouvelle de travail et de gestion de l’équipe sélection nationale dans l’optique de viser désormais les sommets.Au 18 juin 2023, la RDC compte 4 points après sa double confrontation contre la Mauritanie en mars avec obligation de gagner à Franceville face à la sélection gabonaise leader du groupe avec 7 points. Une seule victoire lui assurait la qualification, mais ce sont les Léopards qui réussissent le hold-up parfait (2-0) en terre gabonaise avec en tête du commando qui a sauté sur Franceville, le ministre François-Claude Kabulo Mwana Kabulo…Test réussi à la perfection dirait-on. De beaux jours s’annoncent…Soignes aux petits oignons de la préparation à Abu Dhabi à la compétition proprement dite à San Pedro, Korhogo et Abidjan, les Léopards, avec en tête François-Claude Kabulo Mwana Kabulo, ont bien marqué leurs territoires. En vrais félins, ils ont pris de court tous leurs adversaires. Ils ont déjoué tous les pronostics jusqu’à se hisser à la surprise générale au dernier carré dont l’opposition avec les Eléphants de la Côte d’Ivoire s’annonce riche en couleurs. De l’électricité en l’air… Shashu Yenga/nzadinews.net

Views: 218

You May Also Like

More From Author

+ There are no comments

Add yours