Spread the love

Le 17 mai, la République démocratique du Congo célèbre l’évolution et les forces armées du pays, anciennement connu comme la fête de la libération en référence à l’entrée à Kinshasa de l’Alliance des forces démocratiques pour la libération du Congo (AFDL), une coalition rebelle ayant renversé le maréchal Mobutu.

Après 27 ans, il est pertinent de faire le point sur les résultats de cette guerre de « libération« . L’arrivée triomphale de Laurent Désiré Kabila et de l’AFDL a suscité beaucoup d’espoir en mettant fin aux 32 ans de règne dictatorial de Mobutu. Cependant, cette joie a été éphémère.

Certains estiment que, malgré la libération du pays de la dictature de Mobutu, de nombreux problèmes persistent. Des voix se font entendre concernant le retour de pratiques décriées comme la dictature, le parti unique, le népotisme, similaire à l’époque de Mobutu.

La journée du 17 mai représentait autrefois la libération du pays, mais aujourd’hui elle est davantage associée à la célébration de l’armée et des soldats congolais.

Pour de nombreux citoyens, cette date symbolise le passage de la dictature à la démocratie, avec un changement de mentalité des Congolais constaté lors de l’entrée de l’AFDL sous Laurent Désiré Kabila.

Il est à noter que le 17 mai est désormais un jour férié et chômé sur l’ensemble du territoire national en République démocratique du Congo.

Views: 38

You May Also Like

More From Author

+ There are no comments

Add yours