21 mai 2022

nzadinews.net

Nous sommes simplement les meilleurs

Basket-ball /FEBACO : Boniface Mwawatadi a-t-il copié le modèle Floribert Konzi ou s’en est-il inspiré?

Spread the love

Le 26 octobre 2018,pendant que le processus électoral,tendait à sa fin et que la salle de réunion du comité olympique congolais refusait du monde,en marge de l’Assemblée générale extraordinaire et élective de la Febaco,l’assistance découvrait les challengers.
Pour la dernière fois,avant les élections, les candidats à la présidence, étalaient succinctement le contenu de leur de leur programme (projet) une fois élu au poste de président de l’instance.

Qui pour prendre la parole en premier?

Un vent étrange traversait la salle en ce moment là, s’en est suivi un conciliabule entre Boniface Mwawatadi Banjila Shibondo et Pili Pili Tolowo,tous deux candidats présidents et surtout, les deux derniers challengers à l’élection précédente (2014).

Un front? On en sait jamais assez!

Troisième candidat, Floribert Konzi Luvungu, dit Fofo se jette à l’eau. Il va prendre soins ,d’ouvrir le bal avec un programme clairement détaillé pour l’intérêt du basket-ball en évoquant plusieurs aspects. Du pratiquant aux résultats en passant par la formation et les infrastructures, ce dernier a reçu l’assentiment de l’auditoire mais pas suffisant pour déjouer le complot.(Présence des électeurs fictifs 5 non connus du grand public).

Parmi les points clés de son projet, doter la Febaco d’un siège digne,répondant aux normes d’une institution sérieuse à l’image de ses animateurs.
Surpris par cette attention toute particulière dans le projet de son potentiel successeur, le très contesté et président sortant,Boniface Mwawatadi avait d’un revers de la main,balayé cet aspect de chose en disant je cite  »le basket-ball ne se pratique pas au siège ».

Éhonté, cela était son seul moyen de se défendre sans tenir compte de la réaction de l’assistance. Le siège de la febaco situé dans l’enceinte de l’ancien siège abandonné du comité olympique congolais à dima. Loin d’une critique, ces locaux de la fédération, ressemblent à une maison de ravitaillement d’un bataillon de l’armée en pleine guerre et dont l’accès pendant la saison de pluie relève d’un miracle.

Quelle image pour notre fédération ?

Véritable champs de patates,semblable à un dépotoir, les installations hygiéniques sont quasi-inexistantes et au moindre besoin,les murs de la febaco, servent à la fois des latrines mais aussi des urinoirs. Le personnel administratif et le secrétaire de la Febaco savent comment ils s’en sortent en cas de besoin,la solution de secours n’existant pas.

Une solution possible!

La bonne nouvelle alors et qui est dans les tuyaux, c’est comme le dit cet adage célèbre :  »seuls les animaux ne changent pas ». Après donc,ce passage en force,voulu,soutenu,occasionné et entériné par monsieur Amos Mbayo Kitenge,président du comité olympique congolais et membre de la dynamique de présidents des fédérations, qui a cautionné la parodie d’élections du 26 octobre 2018. Craignant qu’il soit lui même rattrapé après sa réélection au pullman hôtel dans l’imbroglio total, Boniface Mwawatadi Banjila Shibondo a fini par comprendre cet autre adage qui dit je cite :  “montre moi où tu dors,et je te dirai qui tu es “.

Enfin, dans un avenir très proche,la fédération congolaise de basket-ball sera locataire d’un nouveau siège à Kinshasa. Une manière pour Boniface Mwawatadi de comprendre que le projet de Floribert Konzi Luvungu était réaliste et demeure assez moderne et adapté pour sortir le basket-ball congolais du ghetto. C’est aussi l’avis d’une certaine classe de férus de la balle au panier

JDM/Sportscom.cd

Vues : 113

nzadinews.net

GRATUIT
VOIR