Assemblée nationale/Affaire Puela-bureau exécutif : Les congolais à l’attente du verdict final.
Spread the love

Déclarée nulle et de nul effet selon l’assemblée nationale, la démarche de l’honorable Albert PUELA accusant le bureau devant le conseil d’Etat a été déclarée fondée et recevable par celui-ci.
Alors que le bureau s’appuie sur le règlement intérieur de l’Assemblée nationale tout en condamnant la tentative de corruption des députés nationaux ; s’appuyant sur le même règlement en son article 139 dans l’alinéa 6, Albert Fabrice Puela a saisi le Conseil d’Etat en annulation de la décision du bureau de la Chambre basse du 10 juillet 2020 vu que bureau dirigé par Jeanine Mabunda Lioko Mudiayi avait refusé de démissionner après une mise en demeure lui adressée par le député Puela.
Pour l’élu du Kongo Central, il est clair que l’alinéa 6 de l’article 139 a été volontairement violé.

“À la fin de chaque exercice budgétaire, le bureau présente à l’Assemblée plénière un rapport complet de la gestion financière de l’Assemblée nationale dans les trente jours après l’ouverture de la session de mars. Passer ce délai, le bureau est réputé démissionnaire” dit cette disposition.

Après sa comparution le mercredi 18 Novembre dernier devant le conseil d’État, Mabunda a reçu lors de la plénière du jeudi 19 Novembre de quelques députés seulement du FCC.
Quant au conseil d’État, le verdict est attendu dans 8 jours à dater du mercredi 18 Novembre.
Après l’avenir de ce bureau, constitué que des membres du FCC depuis la destitution de Kabund, ne tient désormais que sur le fil du rasoir.

EKI Khaly/nzadinews.net

Assemblée Nationale

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

nzadinews.net

GRATUIT
VOIR