Impôt Professionnel sur le Revenu : Le VPM Jean-Baudouin MAYO,lance les travaux de l’atelier résidentiel.

Spread the love

Le Vice-premier ministre, ministre du budget, Jean Baudouin Mayo a lancé le mardi 21 Janvier 2020 les travaux de l’atelier résidentiel de l’Impôt professionnel sur les revenues.

Exigence pourtant légale, l’application de l’Impôt professionnel sur les revenues professionnelles pose problème au niveau des agents et fonctionnaires de l’Etat. Raison de la tenue de cet atelier résidentiel découlant des recommandations du conseil des ministres du 10 janvier dernier.

L’objectif poursuivi est d’amener le gouvernement et le banc syndical de l’administration publique à trouver une issue conforme à la loi mais qui garantisse la quiétude entre les deux parties.
Avant de lancer les activités au nom du premier ministre empêché, Me Jean Baudouin Mayo, Vice-premier ministre, ministre du budget a rappelé aux syndicalistes le caractère légal de l’IPR avant de les rassurer de la volonté du gouvernement à trouver une issue favorable.

Dans son discours, la ministre de la fonction publique, Yollande Ebongo a notamment appelé les syndicalistes à faire preuve de leur grandeur de coeur.

Pour rappel, l’IPR s’élèvent à 15% sur les primes permanentes et 2500 et 4500 francs congolais sur le salaire de base. Le banc syndical exige au gouvernement d’honorer d’abord ses engagements avant de procéder à l’application de cette disposition légale.
Notez que d’autres membres du gouvernement ont également pris part à ce lancement à l’instar de Nene Nkulu, ministre d’Etat en charge de l’ETPS, Dr Eteni Longondo ministre de la santé ainsi que Professeur Félix Momat et Junior Mata, respectivement vice-ministre du budget et ministre des finances.

Pendant 5 jours, les experts du banc syndical de l’administration et ceux du banc gouvernemental vont réfléchir à Bibwa pour aboutir à un protocole d’accord répondant aux préoccupations de deux parties.

Enosch Mizobi/nzadinews.net

Views: 30

You May Also Like

More From Author

+ There are no comments

Add yours