_ap_ufes{"success":true,"siteUrl":"nzadinews.net","urls":{"Home":"https://nzadinews.net","Category":"https://nzadinews.net/category/affaire-foncieres/","Archive":"https://nzadinews.net/2022/06/","Post":"https://nzadinews.net/rdc-hommages-a-lumumba-enfin-un-sepulcre-digne-en-la-memoire-du-heros-national/","Page":"https://nzadinews.net/home/","Attachment":"https://nzadinews.net/rdc-hommages-a-lumumba-enfin-un-sepulcre-digne-en-la-memoire-du-heros-national/nzad-20220630_204052/","Nav_menu_item":"https://nzadinews.net/accueil/","Custom_css":"https://nzadinews.net/kathmag/","Oembed_cache":"https://nzadinews.net/644c4c35ae486e1fda98eba69c3d161a/","Wp_global_styles":"https://nzadinews.net/wp-global-styles-enternews/","Adsforwp":"https://nzadinews.net/adsforwp/www-nzadinews-net/"}}_ap_ufee Équateur : Rareté de poissons dans les marchés, la pêche rationnelle préconisée - nzadinews.net
1 juillet 2022

nzadinews.net

Nous sommes simplement les meilleurs

Équateur : Rareté de poissons dans les marchés, la pêche rationnelle préconisée

Spread the love

Le panier de la ménagère est en souffrance à Mbandaka.
Depuis quelques semaines, le poisson se fait rare dans plusieurs marchés de la ville.

Aux marchés Lingunda, Makila et Basoko par exemple où les femmes vendeuses d’approvisionnent auprès des pêcheurs, aucun gros poisson comme les mboto, mongaza et mbenga n’est disponible a constaté notre rédaction ce lundi 20 Juin 2022.

Un petit poisson qui coûtait 1000 FC se vend à 2500 FC au marché central de Mbandaka et les pavillons des vendeuses se vident. Plusieurs familles se nourrissent des produits agricoles faute de moyens suffisant.

“J’étais venue acheter le poisson mais le prix galope maintenant je suis obligée d’achèter le Niébé que nous suffisons en famille” s’inquiète une femme ménagère.

D’après, John Bondjembo, expert en pêche cette rareté est consécutive au pêche irrationnelle de certains prêcheurs le long des campements du fleuve.
Il indique que ces pêcheurs utilisent la moustiquaire Serena pour la capture de poissons ainsi que les produits toxiques détruisant même le processus de la régénération des poissons.

Il invite les pêcheurs de bannir cette pratique prédatrice à l’écosystème aquatique et le gouvernement provincial a travers son ministère pêche de règlementer car la pêche constitue une activité d’intérêt économique.

Chançard Lofalo/nzadinews.net

Vues : 12

nzadinews.net

GRATUIT
VOIR