25 octobre 2021

nzadinews.net

Nous sommes simplement les meilleurs

Affaire CENI : Le FCC dévoile sa position finale

Spread the love

Le front Commun pour le Congo a fustigé des manœuvres qu’il qualifierait «d’immorales et illégales» entretenues par le président de l’assemblée nationale, Christophe Mboso.
Des actes qui tendent à un débauchage de certains membres pour occuper au sein de la Commission Électorale Nationale Indépendante. Face à cette situation, la crème politique de la plate forme chère à Kabila réagit.

« Le FCC condamne et dénonce, tout particulièrement, les manœuvres aussi immorales qu’illégales du président de l’assemblée nationale qui, fidèle aux pratiques qui ont permis de mettre artificiellement en place la majorité parlementaire actuelle, tente, depuis quelques jours, de débaucher des membres du FCC en leur offrant des postes réservés à l’opposition aussi bien dans la commission paritaire qu’au sein de la CENI, dans l’espoir de donner une apparence de conformité à la loi à ces deux structures ».

Suite à cette ambiance de désespoir et de soupçon a un glissement inévitable, le FCC a réitéré son refus de présenter ses délégués à cette institution d’appui à la démocratie .

« Le FCC réaffirme donc qu’il n’a délégué personne à la structure interne à l’Union sacrée indûment baptisée commission paritaire. En conséquence, il ne se sentira pas du tout concerné si ou plusieurs de ses membres, par une démarche individuelle et manifestement illégale, viendraient à se retrouver en son sein, moins encore par les conclusions du travail de cette prétendue commission paritaire »

La plateforme de Joseph Kabila Kabange insiste sur la mise en place d’un consensus entre parties prenantes pour des élections apaisées et transparentes.

«Toute autre approche a pour seule et véritable motivation le glissement et partant, la prolongation, sans la caution du peuple souverain, d’un pouvoir qui s’affirme chaque jour davantage comme une véritable dictature», écrit le front commun pour le Congo.

Jusqu’ à présent, le bras de fer continue à la CENI surtout entre les confessions religieuses sur la désignation de leurs représentants.

Olivier King/nzadinews.net

Vues : 47

nzadinews.net

GRATUIT
VOIR