Affaire Bukangalonzo : A la recherche de la vérité de la gestion chaotique du parc agroindustriel, l’IGF veut remonter jusqu’à Matata Ponyo.
Spread the love

La visite officielle du premier ministre, Sylvestre Ilunga Ilunkamba à Bukangalonzo a ouvert la boîte de Pandore.
L’État de lieu de ce vaste projet portant le même nom ayant coûté des millions USD à l’État Congolais laisse à désirer.
Intéressant sur toute son élaboration BUKANGALONZO était une issue pour combattre la famine dans la partie ouest de la République mais hélas la réalité sur terrain toutes ses années n’aura été que poursuite du vent.

A la tête du gouvernement fédéral l’homme à la rigueur légendaire, Matata Ponyo, n’aura fait de son initiative qu’un extravagant gâchis. Une situation qui inspire l’inspection générale des finances pour en savoir plus.

De passage sur place lors de sa visite de travail dans la province de Kwango sur le parc agroindustriel, Ilunkamba, le chef du gouvernement a été surpris de voir des épandeurs qui n’ont jamais volé, cloués au sol ; des tracteurs neufs jamais utilisés et dont les moteurs ont été retirés et montés sur des baleinières privées ; des tonnes d’engrais chimiques abandonnés…Bref, il a palpé la vraie réalité sur terrain du “grand et célèbre grenier du Congo” tant vanté.
Le tableau de Bukangalonzo peu reluisant a suscité plusieurs réactions le cas de ce tweet de Michée Mulumba.

«80 millions USD pour escroquer 80 millions d’habitants. Ça me rappelle arnaqueurs VIP, cette belle série TV anglaise que je raffolais jadis» a tweeté Michee Mulumba, assistant personnel du chef de l’Etat.

Claudel Lubaya, vice-président du comité de suivi des politiques publiques, reste persuadé dans son compte tweeter, que le projet Bukangalonzo symbolise le mépris du bien commun car dit-il seule l’impunité endémique peut justifier l’insolence des élites politiques et le mensonge du gouvernement Matata.
Ce crime économique ayant englouti près de 200 millions USD remet en cause tout le discours sur le fameux Congo émergent.

L’affaire sur le parc agro-industriel de Bukanga Lonzo serait déjà sur la table de l’inspecteur général des finances et les enquêtes s’annoncent déjà dures pour Monsieur la Rigueur.

Loin de chercher des investisseurs étrangers, l’IGF pourrait nous récupérer tout l’argent détourné par les anciens membres du gouvernement et mandataires pour relancer l’économie rdcongolais en agonie suite à une gestion chaotique des politiciens congolais gourmands.

Dada Kabila/nzadinews.net

Agriculture

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

nzadinews.net

GRATUIT
VOIR