Kalemie/ Service d’urbanisme : Le chef intetimaire sur une chaise éjectable, ses subalternes tiennent mordicus à son départ.
Spread the love

L’étau se ressert autour du chef intérimaire de service d’urbanisme de Kalemie, Didier Mwenge Kabuyu, sommé par ses propres subalternes de quitter son poste ce lundi 10 août.

Ils sont environ une trentaine d’employés qui se dressent contre lui.
C’était un sale temps ce lundi à la division d’urbanisme.
Un clash s’y est déclaré quand les agents, qui se disent en avoir ras-le-bol de sa gestion, ont tenté de le faire partir en recourant à des moyens physiques.

Ce qui est aux yeux d’un observateur un geste très osé.
Ce couac vient à l’issue d’une correspondance adressée il y a quelques jours au chef de l’exécutif provincial Zoé Kabila, réclamant l’éjection de monsieur Mwenge traité de “véreux” par ses rivaux ; laquelle correspondance n’a pas eu gain de cause.

Les allégations portées contre Didier Mwenge font état notamment de népotisme, faux et usage de faux, et contre-performance.

Selon ses protestataires , il engage des nouvelles unités qui se trouvent être de sa fratrie et s’en passe des anciens salariés qui, souvent , crient vainement à tue tête à l’amélioration de leurs conditions de vie sociale.

“Il initie les dossiers, les valide et octroie les autorisations de bâtir sans descente sur terrain, ni obtenir l’avis de la commission technique d’analyse” lit-on dans leur correspondance.

Ces agents en crise d’angoisse considèrent comme étant de faux documents les autorisations de construire délivrées par leur patron, prenant prétexte qu’ils ne suivent pas le circuit normal de l’autorisation de bâtir.

En effet, les forces de maintien de l’ordre ont été déployées à la division d’urbanisme pour calmer l’hémorragie et ont procédé à l’interpellation du meneur ( supposé) , sur ordre d’un membre du gouvernement , présent sur le lieu.

La presse a une fois encore été mise en difficulté dans sa collecte, mais a réussi à faire son travail, au terme d’un échange très disputé entre les autorités sur place et un groupe des jeunes se réclamant activistes de droit de l’homme.

Ce feuilleton ouvre alors un débat de fond sur les réseaux sociaux.

Quel sera l’épisode suivant ? La suite aux prochains horizons…

Ildephonse wilondja/nzadinews.net

Urbanisme et Habitat

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

nzadinews.net

GRATUIT
VOIR