Mairie de Kalemie : Le paradoxe autour de la suspension controversée de l’ancien maire Gédéon Kakudji Kalama.
Spread the love

Où en est-on avec le dossier “suspension de Gédéon Kakudji Kalama”, au poste du maire de la ville de Kalemie? Le très fin mot que l’on puisse dire à ce sujet est RIEN.

Au niveau local, il n’y a même pas un moindre balbutiement de volonté qui puisse donner la ferme conviction de son come back au fauteuil de l’hôtel de ville.

Depuis environ 7 mois soit le 17 mars 2020 , il a été annoncé à l’opinion la suspension de Gédéon Kakudji Kalama de son poste de maire de la ville pour contre-performance, les absences répétitives injustifiées dans des reunions importantes…par l’inspecteur de la territoriale.

Certes, sa suspension plonge dans le petit bain de paradoxe, parce qu’en date du 11 septembre 2020 le même maire soi-disant incompétent aux yeux de ses “prédateurs”, venait à être couronné médaillé d’or de mérite civique à Lubumbashi par la chancellerie des ordres nationaux.

Alors que son adjoint Mathy Safari Kanino qui joue la carte de l’intérimaire à présent, en a décroché celle d’argent.

Mais pourtant, au sujet de la très controversée suspension, le ministère de l’intérieur au niveau central, s’est d’ores et déjà prononcé dessus.
Dans sa correspondance du 10 juillet 2020, adressée au chef de l’exécutif local, Zoé kabila Mwanzambala, Il demande juste la réhabilitation de l’incriminé, parce qu’estimant qu’il y a eu vice de procédure.

“La suspension ou l’ouverture de l’action disciplinaire est décidée par l’autorité hiérarchique dont relève directement l’agent. L’inspecteur provincial de la territoriale n’est pas le chef hiérarchique du maire de la ville, tous deux ayant le grade du directeur” peut-on lire dans la correspondance.

Puisant dans les dispositions légales, le ministère de l’intérieur (national), rappelle que l’alinéa 3 de l’article 41 de la loi n°16/013 du 15 juillet 2016, portant statut des agents de carrière des services publics, stipule que la suspension est accompagnée de l’ouverture d’une action disciplinaire.

S’agissant du cas de l’ancien maire de Kalemie, on note que l’action disciplinaire a été ouverte le 09 janvier 2020 et clôturée le 10 mars 2020, autrement dit avant sa suspension le 17 mars .

Une suspension dont l’intéressé a eu connaissance 10 jours après.
Il y a donc du Wait and see dans cette grande expérience théâtrale…

Ildephonse Wilondja/nzadinews.net

Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

nzadinews.net

GRATUIT
VOIR