Sécurité

KALEMIE : Des brigands torpillent la quiétude dans certaines banlieues.

Spread the love

Nzadinews.net,nous sommes simplement les meilleurs!

Votre Publicité ici

Après la défaite de l’industrie criminelle déplorée par plusieurs familles à Kalemie, la situation se gâte encore plus.

L’effondrement de la quiétude dans certains quartiers donne lieu à des nouvelles mesures.
L’État provincial annonce activer le système de dix maisons [ kyomba Kumi] qui auront pour tâche d’alerter les services de sécurité sur tous mouvements suspects.

Le ministre de l’intérieur Dieudonné KAMONA Yumba vient toutefois de lancer ce 13 janvier un avertissement claire à ceux qui s’adonnent aux actes peu recommandables.

Depuis quelques temps, des malfaisants ont entrepris de relancer les activités de lynchage, braquages et meurtres, après plus de 9 mois de trêve.
Au vue de ceci, le gouvernement hausse le ton et doit renforcer la patrouille dans les quartiers chauds de la ville.
Dernièrement, des bandits surarmés des armes blanches [machettes, barre de mine, barre de fer…] ont attaqué pour la 6ème fois le domicile de Kilocho Joël, infirmier de son état.
Ils l’ont passé à tabac lui causant ainsi des blessures trop importantes.
De plus, ce 13 janvier, un autre voleur, pris la main dans le sac, a été présenté à Dieudonné KAMONA Yumba.
Avant son arrestation, il aurait volé 2600$ dans une chambre d’hôtel, au quartier DAV.
Les exemples de cas de vol se sont multipliés cette dernière semaine.
Le gouvernement s’est,en effet, résolu de s’en libérer.

“Mais on ne peut pas jouer cavalier seul, il faut la collaboration de la jeunesse” lance Dieudonné KAMONA Yumba.
La demande de dénonciation a été réitérée pendant la rencontre avec plus de 80 jeunes dans son office ce 13 janvier sous la houlette des services de sécurité locaux.
De son côté la jeunesse réaffirme son engagement à dénoncer et à œuvrer pour l’épanouissement social et humain.

Ildephonse WILONDJA/ nzadinews.net

Nzadinews.net,nous sommes simplement les meilleurs!

Votre Publicité ici

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *