ECT : Une force tranquille mais présente du Front Commun pour le Congo
Spread the love

Depuis sa création quelques mois avant les élections de 2011, l’Éveil de la Conscience pour le Travail et le développement, ECT, constitue l’une des forces de la majorité au pouvoir.

Créé à Lubumbashi avec comme philosophie la promotion de la conscience du congolais dans le travail et l’exercice de ses fonctions socle du développement de la RDC, l’ECT peut à ce jour dire être sur la bonne voie.

Ce parti politique, communément qualifié de parti politique des médecins et juristes, a dans moins de 10 ans fait une montée fulgurante en République Démocratique du Congo se hissant dans le top 4 de grands partis du Front Commun pour le Congo.

Dirigé par l’Honorable Boniface BALAMAGE Nkolo, 2ème vice-président de l’assemblée nationale,
l’ECT est fort d’un vice-ministère national (budget avec le Professeur Dr Félix Momat), d’un poste au bureau de l’assemblée nationale (2ème vice-président), d’un ministère provincial (Kongo Central), d’un poste au bureau provincial de l’assemblée provinciale du Haut-Katanga (1ère vice-présidence occupée par le Professeur Dr Pablo Ngwej), de 9 députés nationaux ( 2 Kongo Central , 4 Katanga, 1 Sud-Kivu, 2 Nord-Kivu), de 18 députés provinciaux, 2 sénateurs ( 1 Haut-Uele, 1 Katanga).

Un succès dû au rapprochement de ses cadres avec la population qui en fait un des partis ayant une grande base des membres fidèles.
L’intériorisation de l’idéologie du parti par cette base a eu comme conséquence positive ce résultat surprenant.
La lampe, symbole du parti, est déjà allumée. A tous les membres du parti de l’alimenter pour qu’elle brille plus fort et plus longtemps encore…

Enosch M.

Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

nzadinews.net

GRATUIT
VOIR