Basket-ball /(Febaco): entre saison blanche et reprise,la Covid 19 confine la fédération.
Spread the love

L’opinion s’interroge sur le sort réservé à la saison sportive en basket-ball après la pandémie du corona virus, qui a mis tout à l’arrêt. Une décision est donc attendue à l’issue de la deuxième et probablement dernière réunion du bureau de la fédération mercredi 12 août dans la salle de réunions de FIBA zone 4,située dans l’enceinte du stade des martyrs à Kinshasa.

Très évasif au sortir de la première réunion tenue la semaine dernière dans le même local,le secrétaire général de la Febaco, André Dédé Komichelo muana Kasongo a laissé entendre qu’il y aurait deux possibilités pour déterminer l’issue de la saison sportive 2019-2020 en république démocratique du Congo. Soit l’arrêt définitif des activités mais aussi la poursuite de celles-ci avec en toile de fond,l’organisation de la coupe de Congo, 37 ème édition au mois de novembre prochain. Ce qui présage que les différentes activités devront normalement reprendre et que les entités ayant déjà proposé des classements au terme des quelques rencontres organisées, demanderont à leurs sociétaires de reprendre le chemin de différents terrains pour y jouer.

La contrainte à ne pas oublier

Face à la volonté manifeste de reprendre les activités, se dresse une grande montagne. La Covid 19 et ses conséquences. D’aucuns n’ignorent que la reprise des activités ne signifie pas la fin de la pandémie. Face à ceci,les mesures ou gestes barrières doivent demeurer de stricte respect mais surtout d’application et sont opposables à tous. Autre préalable évoqué avant la reprise et de commun accord avec le ministre de tutelle,et ce, pour toutes les disciplines sportives,le contrôle ou dépistage obligatoire. Une charge de trop pour les clubs déjà appauvris financièrement par la pandémie

La réalité en face! Véritable casse-tête pour la fédération

C’est l’équation mathématique à deux inconnus. Chaque décision que prendra la fédération aura toujours un camp de satisfaits et un autre de dessus. La plus grande interrogation: qui pour représenter la République Démocratique du Congo en Afrique l’année prochaine?

C’est le dilemme devant lequel se retrouve confrontée la Febaco. Difficile alors pour ses animateurs de décider en restant l’église au milieu du village.

Quelles sont les pistes pour une bonne sortie de crise?

Nous nous sommes posés plusieurs questions de savoir comment trouver le juste milieu face à ce dilemme. Il se dégage de nos réflexions qu’il sera difficile de trouver le juste milieu pour plusieurs raisons que nous pourrons évoquer en disant:

1.Kinshasa a organisé son championnat à tel point que conformément aux textes en vigueur, il lui est facile de prendre une décision sur l’issue du championnat et chose faite car,la Liprobakin et ses deux ententes ,ont déjà déposé un classement sur la table de la Febaco.

2.Lubumbashi n’a pas organisé ne fût-ce qu’une phase de son championnat malgré le lancement solonnel du championnat de l’édition 2019-2020 par le président de la ligue, Steph Mpanya en présence de l’honorable Floribert Konzi et du numéro 1 de l’Entente ,Jean-Luc Kapend.

3.Dans les autres entités, les échos n’étant même pas favorables car ayant pour les unes évolué en dents de scie et minées par de conflits parfois inutiles. Et d’autres sans même faire signe de vie, donneront donc du fil à retordre aux décideurs de prendre une décision qui satisfasse tous.

Ainsi face à cette équation à multiples inconnus qu’il faudrait à tout prix résoudre, il faille faire usage de beaucoup de maturité et flexibilité afin de parvenir à une décision responsable.

Le mano à mano Kinshasa vs Katanga

Les voix s’élèvent déjà entre les deux grands foyers du basket-ball en république démocratique du Congo. Pour Kinshasa, il est clair que la saison sportive étant déjà lancée et championnat organisé, les résultats jusqu’au moment de l’arrêt, devront être pris en compte avec un classement bien établi. Ce qui constituerait un coup dur pour l’ASB SCTP ex Onatra,qui pourrait manquer pour la première fois de son histoire la coupe du Congo si jamais celle-ci serait organisée. La raison étant simple,Sctp a terminé le championnat au moment de l’arrêt loin du duo de tête. Reléguée également loin du duo voire trio de tête, New GEN autrefois championne du Congo. Une situation qui sans le dire,donnerait un vrai casse-tête à la fédération au moment de valider ou pas c le classement de la Liprobakin.

Pendant ce temps,Lubumbashi n’ayant pas organisé ne fût-ce qu’une phase du championnat, pense à une saison blanche avec pour objectif principal,conserver les trophées nationaux gagnés par Mazembe (H) et Makomeno(D) lors de la 36ème édition disputée à Kinshasa en 2019.Deux champions qui ne sont même pas inscrits pour l’édition en cours de l’Entente de basket-ball de Lubumbashi au moment où les autres clubs étaient déjà à trois matches. Une situation,qui divise en interne surtout en version féminine.

“Makomeno n’a ni moyens,ni non plus athlètes. Voilà pourquoi, les dirigeants veulent s’accrocher à la présence de la pandémie pour ne pas défendre leur titre. A lâché un proche de Radi, éternel rival de Makomeno à l’Eublu”

Une situation explosive et qui donne déjà des remords et qui fera grincer des dents lorsque la décision finale sera prise.

Dans l’attente de cette réunion de tous les enjeux prévue mercredi 12 août 2020, la voie qui mènerait à un consensus serait donc de déclarer une saison blanche mais avec une condition .Ne pas inscrire un seul club congolais aux prochaines échéances continentales pour ne pas ni frustrer ni non plus favoriser les uns au détriment des autres et attendre la saison 2020-2021 qui s’ouvrira le 1er novembre 2020 prochain

JEAN DE DIEU MUKENDI YANSADI

Sport

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

nzadinews.net

GRATUIT
VOIR